Blork et size.fac
Séparation haute

Envoi de message privé Fermer ce menu

Destinataire : *

Message : *

Envoyer ce message privé

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

Menu : profil et inscription Fermer ce menu

Si vous avez oublié votre mot de passe, merci de nous indiquer les renseignements suivants :

Votre pseudo : *

Adresse email de votre profil : *

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

Blork & size.fac > Articles de Freytaw > Copa Blorkana > [Comics de la semaine] Batwoman #1

Bas de page

Message laissé le 20/09/11 à 17:10

Cette semaine, rendons nous dans le Batman-verse, comme les "hardcore" du comics aime l'appeler. Avec Batwoman #1 en tete d'affiche. Je sais j'insiste... mais vous allez bien finir par vous interesser à ce que je raconte !

Je sais ce que vous vous dites. Batwoman... ? On a déjà Batgirl, pourquoi vouloir à ce point là féminiser le personnage mythique de Batman, toussa toussa ? Mais ça serait remettre en cause une caractéristique marketing ancestrale dans l'univers des comics. Puis après tout... quand c'est bien foutu, pourquoi pas ? Oui mes amis. Jetez vos apprioris par la fenêtre et oubliez tout ce que vous pensez savoir sur la facilité d'adaptation que peuvent avoir certains personnages emblématiques féminisés.

Image
Une couverture énigmatique.

Batwoman possède son style, ses caractéristiques, sa propre histoire torturée, et … son propre cuir moulant, ses cheveux rouges sang et sa lesbienne attitude. Ouais, un personnage homo-sexuelle en plus. On échauffe un peu les ados avec leur fantasmes... je sais. Les plus grand aussi d'ailleurs. Mais ne vous focalisez pas la dessus non plus, du moins, sur la connotation négative que celà peut avoir. Car clairement, les auteurs du personnage savent ce qu'ils font et où ils vont. Et on ne tombe pas dans la facilité ou le cliché graveleux.
Ce personnage a fait son apparition dans la saga Infinite Crisis, en tant que petite amie de la policière mais non moins bad-ass Renée Montoya (pour la petite histoire, je vous conseille de vous renseigner par vous même, ça devient compliqué pour les non aficionados). Re-centrons nous sur Batwoman. Elle a explosé dans Detective Comics, avec l'arc Elegy ("Elegie pour une ombre" en français, le titre s'est vu doté d'une belle édition sur nos terres). C'est un personnage atypique, très bad-ass là aussi, elle hésite pas à foutre des coups de talon dans la gueule et dans le ventre, elle a un caractère (des)équilibré, sort un peu de la banalisation dont sont affublés tout les héros dans leur coté civil, elle a plein de défauts, elle a des tatouages, elle fume, c'est pas une gentille, et plein d'autres joyeusetés. Un personnage riche en couleurs (surtout rouge en fait) qui déménage et renverse un peu les codes de l'héroïsme dont on a été jusque là habitué.

Le pitch démarre sur du mystère : une femme fantomatique enlève des enfants partout dans la ville, et même si les parents la regarde faire. L'histoire revient aux oreilles de Katherine Kane (aka Batwoman) qui va partir enquêter sur le sujet à l'aide d'une acolyte qui a décidé de l'aider dans sa cause (j'ai oublié le nom de l'acolyte, le personnage m'a pas encore trop marqué pour le moment).

Image
Présentation de l'intrigue, les "splash pages" s'enchaînent dans ce titre, et sont toutes aussi belles.

Ce numéro #1 reprend le personnage là où on l'avait laissé. Mais aucunement besoin de faire un rattrapage (enfin je vous le conseille quand-meme pour la qualité de la lecture, mais si vous voulez démarrer à partir d'ici, aucun souci pour ça, on a droit à une double page qui résume bien la situation et rappelle un peu les origines de l'héroine). Ce qui bluffe aux premiers abords, c'est la qualité du dessin. J.H. Williams III, qui s'est surtout fait remarqué sur Elegy, continue ici de faire du travail incroyable avec des doubles pages super bien structurées et tout simplement magnifique. Il mélange en plus les styles en tirant des traits différents quand Katie est mode "Batwoman" ou en mode "civil". Ca marche super bien. Les pages mélangent et confondent les deux types de dessins avec aisance et facilité.

Image
Résumé des épisodes précédents...

Niveau scénar, J.H. Williams III, déjà au dessin donc, prend la suite de Greg Rucka (qui ne bosse plus pour DC sur ce relaunch, je parle encore une fois ici aux connaisseurs... si y'en a...) et fait un travail tout à fait honorable. L'ambiance reste mytérieuse et imprégnée de mythologie et de magie comme le veux le personnage depuis ses débuts. On s'écarte largement de l'univers classique et sombre d'un Batman qui arpentent les rues de Gotham. On le retrouve un peu, certes, mais cela reste différent. Le mysthicisme ambiant et le ton fortement contrasté entre les phases "civiles" et "masqué" de l'héroïne aussi bien au niveau du dessin que sur les dialogues démarquent donc le titre par une originalité plaisante. A noter que J.H est aidé par un autre artiste sur la partie scénarisitique du titre (W. Haden Blackman, inconnu au bataillon, mais qu'il continue comme ça et tout devrait bien se passer pour lui).

Si la série reste sur ce ton, elle risque faire un malheur. Pourvu que ça dure.


Image
Une "vilaine" empreinte de mystère


_____

Les autres sorties de la semaine qui m'ont intéressé sont moins nombreuses que d'habitude (enfin... je crois). Mais voici la présentation de quelques unes.

Batman and Robin #1 : fini le duo Dick Grayson et Damian Wayne, Bruce reprend sa place. Il a partage la vedette avec son fils, pour le meilleur, et surtout pour le pire. Le caractère du gamin (qui a été élevé par des assassins je vous le rappelle) est très marqué et Bruce va avoir fort à faire pour se faire respecter et justifié aussi son titre de père. La dynamique s'avère intéressante, à suivre de près.

Green Lantern #1 : On reprend le titre là où on l'avait laissé le mois dernier. Pas de relaunch (en dehors du numéro 1) pour ce titre. Difficile pour les non connaisseurs de se lancer dans l'histoire. Pourtant, elle reste à mon sens assez plaisante et on espère voir très vite ou Geoff Johns veut en venir avec cette histoire qui met en scène Sinestro.

Red Lanterns #1 : On prend des méchants qui se sont popularisé dans la série Green Lantern, et on en fait un nouveau titre. Là, pas de souci, n'importe qui peut s'y attaquer. On prend la mythologie des lanternes un peu à revers, on y rajoute de la violence, un soupçon de double lecture sur la condition humaine, et on obtient un titre assez explosif qui s'annonce pas mal du tout. Atrocitus est en tête d'affiche, et il le fait bien. A suivre aussi.

Legion Lost #1 : Je vous ai déjà parlé de la Légion des Super-héros, un groupe de bohommes représentant plusieurs races, venant du futur. Ici on en prend quelques uns, on les balance perdu dans le temps, il casse leur machine, c'est le caca, toussa. Mais le titre peine à convaincre. Les personnages sont très mal introduit, on comprend pas forcément ce qui se passe et l'auteur rame à chaque case pour nous laissé intéressé. A oublier, pour le moment.

Resurrection Man #1 : Un héros oublié de l'univers Vertigo (même maison que DC mais univers séparé.. enfin plus maintenant) et on en refait un titre. Franchement convainquant, ce premier numéro expose bien le héros aux pouvoirs originaux et le place dans une intrigue intéressante. Son pouvoir : il ressuscite toujours après avoir perdu la vie (ce qui lui confère une légère tendance suicidaire), de plus, à chaque ressurection, il se retrouve avec un nouveau pouvoir (il perd le précédent cependant) : cela va de la pyrotechnie à la télékinésie... etc etc etc. Concept accrocheur, je vais voir la suite.

Superboy #1 : On reprend l'origine de Conner Kent, clone qui mélange les adn de Lex Luthor et Superman. Les bases sont posées convenablement et nous offre un personnage à la psychologie intéressante. A suivre aussi, même si l'histoire manque sans doute d'un peu de peps pour le moment.



Message édité 1 fois. Dernière édition par Freytaw le 21/09/11 à 15:52.



- - - - - - - - - -
Image
Image
Image

Club des Papas ! Smiley : lag28.png

Message laissé le 21/09/11 à 10:56

J'ai du m'y reprendre à deux fois pour lire le nom de l'héroïne ! Autant j'avais trouvé que Catwoman était une nemesis intéressante autant je trouve qu'une Batwoman tombe un peu à plat. A ce que j'ai cru comprendre, elle est un peu indépendante de tout ce que je connaissais et le pitch ne me plaît pas plus que ça. Aussi, même si j'ai vraiment trouvé que certains dessins que tu attachais pour illustrer tes articles étaient géniaux, là, je n'accroche pas du tout au style adopté. Ca vient peut-être des couleurs, peut-être des arrondis, peut-être du design général... Je ne sais pas...



- - - - - - - - - -
Guide d'utilisation du forum
Comment créer son blog ?
Comment poster une image ?
Comment utiliser la balise "quote" ?

Mémo : Faire un nouveau gif pour faire rire Moussaka
Faire une chanson pour Freytaw

Message laissé le 21/09/11 à 11:35

Batwoman n'est pas un némésis à Batman. On est ici en plus, très très loin du personnage de Catwoman. La comparaison est donc un peu cheap. Sans vouloir t'offenser, c'est aussi pour ça que je veux vous éduquer Smiley : lag08.png

Selina Kyle est une prostituée devenue riche à force de larcin, elle a une issue amoureuse avec Bruce Wayne malgré s'être battu contre lui... Il faut cependant signalé qu'elle a décidé d'endosser le costume de Catwoman, pour son amour des chats, et aussi pour copier Batman qui faisait ses débuts sous le masque dans Gotham.

Katherine Kane est une fille de militaire, elle a perdu sa petite soeur et sa mère lors d'une prise d'otage chez elle (elle a assisté à tout). Elle a ensuite elle même fait une carrière militaire (ce qui explique ces compétences martiales), et se voit aujourd'hui porté le masque de la chauve-souris rouge sang, et elle est aidé de son père. Batman ne l'a approché qu'il y a peu et ils n'ont pas encore eu énormément de contact. Tant qu'elle respecte les "règles" des justiciers masqué de Gotham, y'aura pas de souci. Pas d'histoire amoureuse entre les deux, impossible : elle est lesbienne.

Quand à son costume : c'est clairement indiqué dans le comic Elegy, elle décide de porter le masque de la chauve-souris quand Batman lui sauve la mise un jour (alors qu'elle s'en sortait bien toute seule). Pour prouver qu'elle est capable de prendre sa vie en main et être plus utile que de suivre bêtement les ordres de supérieurs, elle s'inspire de Batman pour combattre le crime.

Le seul rapprochement donc, se fait dans la décision de porter un masque : les deux sont inspirées par les agissement de Batman. Catwoman, plus pour le look. Batwoman, plus pour le principe.

Je comprend cependant tout à fait le ressentiment. Pour ma part, à la base, je m'étais dis : "Batwoman... ok, encore un truc facile et benêt". Mais c'était sans compter sur la puissance d'écriture de Rucka (et maintenant JH Williams III). Au delà de cette aspect commerciale évident que nous évoque Batwoman, le personnage a autant (si ce n'est plus par moment) de profondeur que le justicier masqué au masculin, et l'album Elegy est une des meilleures histoires de BD de l'année 2010, autant au niveau critique que commerciale.

Pour le dessin, je comprend aussi. D'ailleurs, je dois admettre que je n'étais pas fan des premières planches que j'ai vu de JH Williams III. Mais... je n'ai pu que constater l'efficacité dans ces traits pour coller au style de la bd et du personnage, et depuis, j'en décroche pas.

Je veux pas te faire changer d'avis. Je défens juste l'héroïne qui subit beaucoup d'idées reçus, à juste titre Smiley : lag11.png



- - - - - - - - - -
Image
Image
Image

Club des Papas ! Smiley : lag28.png

Message laissé le 21/09/11 à 12:33

La comparaison entre les deux nanas était un peu maladroite de ma part. Ceci étant dit, le fait de prendre un personnage féminin et de le foutre avec un masque dans une combinaison en latex me renvoit toujours vers Catwoman qui est dans ma maigre culture Comics le premier personnage que j'ai connu dans ce genre.

Effectivement, il y a un background mais je me demande parfois s'il ne serait pas judicieux de faire quelque chose de totalement différent histoire justement de ne pas souffrir de tant de préjugés. Ok, il commence à y avoir du monde dans la place mais un peu de sang neuf ne devrait pas faire trop de mal.

Après, effectivement, le fait de partir sur un terrain connu permet aussi quelques fantaisies et des cross-over qui peuvent pimenter l'histoire. C'est juste que moi j'aimais bien Batman (tout court) (le héros) et de voir des trucs se greffer à ses côtés de temps en temps casse un peu l'image du héros de l'ombre. Rien à voir ici mais les side-kicks, c'est pour les lopettes !



- - - - - - - - - -
Guide d'utilisation du forum
Comment créer son blog ?
Comment poster une image ?
Comment utiliser la balise "quote" ?

Mémo : Faire un nouveau gif pour faire rire Moussaka
Faire une chanson pour Freytaw

Message laissé le 21/09/11 à 16:00

Ben je le dis dans ma critique : on s'écarte vraiment de l'univers Batman de par l'ambiance et les intrigues. Smiley : lag11.png

Maintenant, les trucs qui viennent se greffer, c'est monnaie courant dans l'univers des comics. C'est eux qui ont inventé les crossovers (enfin... qui les ont démocratisé plutôt Smiley : lag08.png). Batwoman, c'est qu'une partie de l'iceberg.

Y'a aussi Nightwing, Batgirl, Robin, Red Robin, Batwing, Man-bat, etc etc etc.
Donc on est plus à ça près. Smiley : lag11.png

Maintenant je comprend que ça puisse rebuter et donne une forte impression de surenchère. Et y'en a. Souvent. Ca dépend juste des auteurs, et là où c'est jouissif, c'est que certains tirent vraiment leur épingle du jeu en partant de ces bases un peu casse gueule et facile et en font des choses exceptionnelles. Et je pense que Batwoman en fait partie, du moins, l'album "Elegy", là y'a qu'un numéro, c'est un peu tot pour juger, mais c'est bien partie.

Sinon ouais, les sidekicks c'est un peu naze des fois... Mais faut savoir par exemple que Robin a simplement attendu trois histoire avant d'arriver dans la série Batman (ou trois numéro si vous voulez). Ca a pas trainé. Robin est indissociable de l'esprit Batman. Qu'on aime ou pas le personnage.

Un sidekick à Batwoman, je suis pour l'instant pas convaincu par cet aspect, et je connais pas le personnage qui pourtant visiblement à un passé chez les Teen Titans (la Justice League des sidekicks justement Smiley : lag30.gif). Bref, on verra bien.



Message édité 1 fois. Dernière édition par Freytaw le 21/09/11 à 16:02.



- - - - - - - - - -
Image
Image
Image

Club des Papas ! Smiley : lag28.png

Haut de page

Répondre

// Blam ! Version 2.0 Ecrit avec nos petits pieds 44 fillette. Contacter les administrateurs. //


Télécharger : facile, amusant, génial